Lycée Saint-Euverte

28 rue de l'Ételon, Orléans
Orléans

Vue générale du sondage de diagnostic nord, avec au premier plan la cave gallo-romaine (crédits : Pôle d'archéologie, 2016)
Sépulture de l'Antiquité tardive en cours de fouille (crédits : Pôle d'archéologie, 2016)
Vue générale de la fouille du Lycée Saint-Euverte (crédits : Pôle d'archéologie, 2017)

Le diagnostic archéologique du 28 rue de l’Ételon / Lycée Saint-Euverte à Orléans s’est déroulé entre le 22 juin et le 07 juillet 2016, au préalable de la construction d’un nouveau bâtiment d’internat, le long du boulevard Saint-Euverte.

Les cinq sondages archéologiques ont permis d’intervenir, après démolition des anciens bâtiments, sur une grande partie de la surface du projet d’aménagement impactant le sous-sol. Ce diagnostic, situé juste au sud du chœur et du transept méridional de l’église Saint-Euverte, prend place dans un contexte archéologique documenté depuis le XIXe s., jusqu’aux opérations d’archéologie préventive des vingt dernières années. Ce secteur est reconnu comme quartier d’habitat de la ville de Cenabum au Haut-Empire, puis comme espace funéraire à partir du IIIe s., avec une accéléra­tion probable de cette vocation à partir du IVe s., liée sans doute à l’inhumation de saint Euverte autour d’un oratoire restitué à l’emplacement de l’église médiévale.

Un quartier d’habitat antique…

Plusieurs fosses et trous de poteau antiques ont été identifiés dans les deux zones explorées. Une grande structure excavée, dont le fond n’a pas été atteint, occupe toute la surface d’un sondage mécanique situé le long du boulevard et pourrait correspondre à une vaste structure d’extraction de marne calcaire, datée du début du Ier s. ap. J.-C. Juste au sud, recoupant ce grand creusement, deux maçon­neries se croisant à angle droit correspondent à l’angle nord-est d’une cave gallo-romaine. Ces murs sont constitués de moellons de calcaire et de quelques assises de terres cuites architecturales. Le sol et les niveaux d’occupation de cette cave n’ont pas été atteints en raison de l’étroitesse du sondage. Le comblement, constitué de remblais de démolition, a livré une grande portion de mobilier céramique datant cet abandon de la seconde moitié du IIe s. ou de la première moitié du IIIe s. Le plan, la mise en œuvre et la datation de cette cave sont très similaires à ce qui a été observé plus au sud dans les années 1990, lors d’une fouille précédant la construction d’un autre bâtiment d’enseignement du Lycée. Dans un autre sondage mécanique, un petit cellier a été mis au jour, entouré de structures excavées (fosses, trous de poteau) dont on suppose qu’ils forment un petit bâtiment. Ces aménage­ments (cave, cellier, fosses et bâtiments domestiques ou artisanaux) sont situés juste à l’est d’une voie antique située dans l’axe du transept de l’église Saint-Euverte et déjà repérée au sud lors de précédentes fouilles.

…Remplacé par une nécropole

À partir de la fin du IIe s. ou au début du IIIe s., l’habitat laisse progressivement place à un espace funéraire dont au moins 9 sépultures ont été mises au jour lors de ce diagnostic. Il s’agit d’inhumations où les individus sont allongés sur le dos, tête à l’ouest, le plus souvent les bras étendus le long du corps. La présence de clous autour des défunts per­met d’envisager l’emploi de cercueils ou de coffrages en bois. Ces sépultures ne contiennent pas de mobilier en dépôt. On observe a minima trois phases d’inhumations, dont une avec un recrutement spécifique d’individus immatures . Les sépultures les plus récentes de cet ensemble dateraient du IVe s., époque à partir de laquelle cet espace funéraire pourrait avoir acquis la vocation de cimetière chrétien.

Une autre sépulture, dont la datation radiocarbone oscille entre le VIIIe et le Xe s., a été identifiée dans la coupe d’un sondage situé au sud du futur aménagement.

Ce diagnostic a été prolongé par une fouille archéologique, réalisée durant le second trimestre 2017, dont les premiers résultats sont présentés ici .

 

Vous pouvez visiter virtuellement les deux caves antiques mises au jour lors de la fouille ci-dessous.

Médiathèque

Vue 3D détaillée de la cave gallo-romaine sud
Vue 3D détaillée de la cave gallo-romaine nord


Informations administratives

Type d'opération
Aménageur
Motif de l'opération
Responsable d'opération
Julien Courtois
Équipe de fouille
Alexandra Câtel, Fanette Garrel, Sébastien Jesset, Amandine Ladam, Caroline Millereux, Israël Najera-Marcos, Maryse Parisot, Agathe Riou, Laure Ziegler

 

Opération du
Coordonnées géographiques Lambert 93

X: 619184
Y: 6756340
Surface (en m2)
600
Numéro de prescription
16/0599
N° site Patriarche
45234282
Numéro OA
611515
Date de mise à jour
15 juin 2017